Tout savoir sur l'assurance de prêt immobilier




Lorsque vous réalisez une demande de prêt immobilier, peut se poser la question de l'assurance de ce prêt. Est-elle obligatoire, combien coûte-t-elle, que couvre-t-elle et quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Est-elle identique si vous souhaitez investir dans l'immobilier locatif ou pour devenir propriétaire ? Petit point sur la question si vous êtes en cours d'achat d'un bien immobilier et que la question se pose à vous.

L'assurance n'est pas obligatoire

Répondons tout de suite à la question principale de cette fiche : NON, l'assurance n'est pas obligatoire quand vous souhaitez emprunter pour acheter un bien immobilier et vous n'êtes pas tenu d'en contracter une automatiquement lors d'un prêt immobilier. Toutefois, en pratique les banques ou les organismes prêteurs peuvent vous demander d'en souscrire une. Une requête qui concerne surtout les risques liés au décès ou à l'invalidité et à laquelle il est difficile de se soustraire si vous souhaitez contracter avec l'organisme qui vous demande cette assurance.

Le choix de l'assurance

Le choix de l'assurance est multiple et dépend des conditions de l'organisme prêteur :

Toutefois, si vous ne souscrivez pas à l'offre d'assurance proposée par l'organisme prêteur, il faut que le contrat d'assurance présente un niveau de garantie équivalent à celui proposé par l'établissement prêteur.

Une assurance pour quels risques ?

Les principaux risques couverts par l'assurance de prêt immobilier concernent généralement :

Ce sont donc essentiellement des motifs médicaux (et cela que vous ayez déjà contracté un prêt ou que vous soyez primo-accédant), et il vous serai ainsi demandé de remplir un questionnaire médical en toute bonne foi, afin de juger de votre état actuel de santé. Bien entendu, toute omission ou tout mensonge dans le remplissage de ce questionnaire peut entraîner la rupture du contrat d'assurance par la suite et donc la déchéance des garanties.

Il peut arriver que la perte d'emploi figure dans le contrat d'assurance, mais ce n'est pas obligatoire. Libre à vous donc d'inclure ou non des conditions supplémentaires au contrat en fonction de votre situation et de vos conditions de vie si vous le jugez nécessaire.

Quel coût et quels tarifs ?

Le coût de l'assurance peut se faire de plusieurs façons. On citera notamment :

  1. Sur la base du capital restant dû (le montant de l'assurance évoluant avec les années en en fonction du montant restant à rembourser);
  2. Sur la base du capital emprunté (dans ce cas, le montant de l'assurance reste fixe).

Le tarif de l'assurance est ensuite calculé en fonction de plusieurs critères comme l'âge de l'assuré, le risque médical (état de santé), le risque professionnel (statut, emploi, rémunération...), ou encore les activités de loisirs. Difficile donc de donner un montant moyen, car le taux peut évoluer en fonction de votre situation, mais disons qu'il peut osciller entre 20% et 35% du coût global de l'emprunt.