Calcul IMC gratuit


Résultat

   
 
  Trop mince Bonne santé Embonpoint Surpoids  
 

 



L’IMC : qu’est-ce que c’est ?

L’IMC ou Indice de Masse Corporelle est un indicateur théorique qui a pour objectif de donner une tendance concernant le poids et la corpulence d’une personne. Il se calcule de manière linéaire en divisant le poids (en kilogrammes) de la personne par sa taille (en mètres) au carré. 

Cet indice est aussi connu sous le nom d’Indice de Quételet, du nom de son inventeur, Adolphe Quételet, mathématicien belge qui l’a créé au XIXème siècle.

L’IMC est le seul indicateur sur lequel se base l’Organisation Mondiale de la Santé ou OMS pour évaluer la corpulence d’une personne et déterminer si elle se trouve dans une situation dangereuse pour sa santé (obésité, surpoids, maigreur ou dénutrition). Vous pourrez avoir plus d’informations sur l’IMC dans cet article publié sur le site de la WHO (World Health Organization). 

Mais si l’Indice de Masse Corporelle ou BMI (Body Mass Index en anglais) est utilisé tel quel pour les adultes, nous verrons qu’il existe des cas particuliers pour lesquels le calcul de cet indice diffère :

Si vous êtes dans ces cas-là, veuillez-vous référer à la section « Cas particuliers » pour un calcul adéquat de votre indice de masse corporelle.

Formule de calcul de l’IMC

Si vous voulez calculer vous-même votre IMC : rien de plus facile à calculer car il n’est autre que le résultat du quotient entre le poids et la taille au carré.

De façon plus mathématique, voici la formule traditionnellement utilisée pour calculer l’Indice de Quételet avec le poids et la taille d’une personne :

IMC = POIDS / TAILLE²

Le poids est toujours exprimé en kilogrammes et la taille en mètre.

Attention, la mesure de la taille correspond à la hauteur de la personne et non à son tour de taille !

Prendre rendez-vous avec un médecin

Vous faites très attention à ce qu vous manger ? Votre IMC vous perturbe? Pourquoi ne pas prendre un rendez-vous médical avec un médecin spécialisé, afin qu'il puisse vous aider ?



Nouveau calcul de l’IMC

Nick Trefethen (dont le nom complet est Lloyd Nicholas Trefethen) est un mathématicien et professeur de mathématiques américain qui a enseigné, entre autres, au sein des prestigieuses universités d’Oxford, de Stanford et d’Harvard. 

C’est à lui que l’on doit une nouvelle formule de calcul de l’IMC qui serait plus fiable que la formule classique d’Alphonse Quetelet :

Nouvel IMC = 1,3 x poids / taille2,5 

Dans cette nouvelle formule, on multiplie le poids par 1,3 (au lieu de 1 dans la formule classique) et la taille est élevée à la puissance 2,5 et non plus 2. Ces corrections mathématiques mineures permettraient de remédier à certaines critiques et limites de la formule traditionnelle de calcul de l’IMC.

En effet : L’IMC classique ne fait aucune distinction entre le poids de la graisse et de la masse musculaire. Ceci peut pénaliser les personnes de grande taille et les personnes dont la masse musculaire est très importante.

Ainsi, les athlètes de haut niveau dont la masse musculaire est très importante pèsent généralement plus lourd que des personnes lambda de même taille dont le taux de graisse est plus élevé. 

Pour rappel, la densité musculaire est plus importante que la densité de la masse graisseuse (les muscles pèsent plus lourd que la graisse). Ainsi, leur IMC était souvent plus élevé et les classait donc dans le surpoids alors que ceci n’était pas le cas en réalité.

Exemple concret

Lebron James pèse 113kg pour 2m03.

Si on prend l’ancienne formule de l’IMC, on a :

Si on se réfère à la classification classique de l’IMC, Lebron James est en « surpoids ».

Maintenant si j’applique la nouvelle formule de calcul de l’IMC, on a :

Ici, Lebron James est donc dans son poids santé et non plus en surpoids comme précédemment.

L’ancienne formule de calcul de l’IMC n’est valable que si notre poids et notre taille évoluaient de manière linéaire au cours de la vie.

Cela n’est pas toujours le cas comme nous pourrons le voir plus bas avec les personnes âgées dont l’interprétation du calcul de l’IMC ne suit pas la même grille d’interprétation que celle des adultes. 

Grille d’interprétation & classification de l’IMC

Indice de Masse Corporelle ou IMC (en kg/m²)

Interprétation ou classification de l’OMS

Supérieur à 40 (>40)

Obésité morbide ou massive (classe III)

35 - 39,9

Obésité sévère (classe II)

30 - 34,9

Obésité (classe I)

25 - 29,9

Surpoids ou surcharge pondérale

18,5 - 24,9

Poids santé ou poids de forme soit un IMC normal

16,5 – 18,4

Maigreur

En dessous de 16,5 (<16,5)

Dénutrition – Famine

Pour rappel et avant de passer au détail de de chaque catégorie d’IMC, l’obésité est différente du surpoids (plus familièrement désigné sous le nom d’embonpoint) : c’est une maladie qui met en danger votre santé. 

Selon l’OMS :

"L'obésité est définie comme un taux anormal ou excessif de graisse accumulée dans l’organisme qui présente un risque pour la santé". 

IMC Supérieur à 40 = obésité morbide

On parle d’obésité morbide, également qualifiée d’obésité massive de classe III, à partir d’un IMC de 40 kg/m². Si votre IMC est supérieur à 40, alors vous vous trouvez dans cette situation médicalement qualifiée d’« obésité morbide ».

Pourquoi morbide ? Parce que cet état est particulièrement grave pour votre santé. Il peut entraîner de nombreuses complications telles que des complications métaboliques (diabète et cholestérol), respiratoires, rhumatologiques, maladies cardiovasculaires et même se répercuter sur la fertilité (vous rendre stérile ou impuissant). Ces complications éventuelles peuvent entraîner votre mort et ont un fort impact sur votre espérance de vie. Dans cet article, les scientifiques estiment que l’obésité massive peut vous faire perdre jusqu’à 10 ans d’espérance de vie.

Cette situation est rare et dans de nombreux cas, elle ne relève pas seulement d’un déséquilibre alimentaire. Pour y remédier, l’OMS vous préconise d’avoir recours à la chirurgie bariatrique (gastroplastie, bypass…).

Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec un professionnel de la santé qui pourra vous aiguiller tout au long de votre traitement.

IMC entre 35 et 40 = vous souffrez d’obésité sévère

Si votre IMC se situe entre 35 et 40, alors vous rentrez dans la catégorie d’obèse de classe II souffrant d’obésité sévère.

Ici aussi, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin afin de pouvoir envisager la chirurgie bariatrique ainsi qu’un traitement et un suivi des potentielles pathologies compulsives alimentaires (ou autres) qui auraient contribué à vous placer dans cette situation dangereuse pour votre santé. 

Ces différentes options vous permettront de perdre du poids rapidement pour votre santé. En effet, l’obésité sévère pourrait vous faire perdre jusqu’à 3 ans d’espérance de vie.

30-35 = vous êtes obèse

Si votre IMC se trouve dans cette fourchette, alors vous êtes considéré comme atteint d’obésité. Avec un IMC compris entre 30 et 35, vous rentrez dans la catégorie d’obèse de classe I.

Ici aussi, il convient de mettre en place un suivi médical adapté qui vous permettra d’envisager un traitement chirurgical (entre autres) pour vous permettre de perdre du poids rapidement.

25-30 : vous êtes en surcharge pondérale ou surpoids

Vous avez calculé votre IMC et il est compris entre 25 et 30 ? Alors, vous souffrez d’embonpoint également appelé dans le milieu médical surcharge pondérale ou surpoids.

Les personnes qui rentrent dans cette catégorie sont souvent victimes d’un déséquilibre alimentaire (boulimie, anorexie) et l’une des pistes de traitement à envisager peut-être de consulter un diététicien et d’effectuer un suivi des éventuels troubles alimentaires dont vous pourriez souffrir.

Le diététicien pourra vous aider à évaluer vos besoins caloriques journaliers et à faire évoluer vos mauvaises habitudes alimentaires vers une alimentation équilibrée. Le changement de votre régime alimentaire vous permettra de perdre du poids et de revenir progressivement à votre poids de forme.

18,5 – 25 : vous êtes à votre poids de santé

Cette tranche correspond à un IMC qualifié de « normal » ou IMC idéal. Vous n’êtes donc ni trop gros ni trop maigre : vous êtes à votre poids de forme soit votre poids « normal ».

Veillez à conserver une alimentation équilibrée, à respecter vos besoins caloriques journaliers et à faire de l’exercice régulièrement pour rester dans cette situation saine.

Attention néanmoins, il n’y a pas vraiment de normes en matière de poids. Si cet IMC peut vouloir signifier que votre taille et votre poids sont correctement proportionnés, le calcul effectué ci-dessus ne convient pas aux catégories suivantes :

  • Les enfants jusqu’à 19 ans
  • Les personnes extrêmement sportives avec une masse musculaire très importante
  • Les personnes qui ne correspondent pas aux moyennes de taille : trop grandes ou trop petites
  • Les personnes âgées de plus de 70 ans
  • Les femmes enceintes ou allaitantes 

16,5- 18,5 : vous êtes maigre au sens médical du terme 

Si votre IMC est compris entre 16,5 et 18,5, alors vous rentrez dans la catégorie de la maigreur soit la première catégorie en-dessous de l’IMC de corpulence normale. La maigreur peut être considérée comme l’opposé du surpoids.

Ici aussi, votre situation nécessite un suivi médical approprié afin de déterminer les causes de cet état de maigreur (troubles alimentaires comme la boulimie ou l’anorexie ou problèmes de santé autres), de les traiter et d’effectuer un suivi approprié pour vous rapprocher de votre poids de santé.

En ne respectant pas vos besoins caloriques quotidiens, vous mettez votre santé en danger. Un diététicien peut aussi vous aider à modifier votre régime alimentaire pour favoriser une prise de poids bénéfique et contrôlée.

En dessous de 16,5 : l’état de dénutrition

Si votre IMC est en deça de 16,5, alors vous êtes considéré comme « dénutri » par l’OMS. Puisque vous êtes trop maigre, cela veut dire que vous ne répondez actuellement pas à la demande en besoins caloriques de votre métabolisme qui a du mal à fonctionner correctement et cela peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé (risques de troubles cardiaques, anémie…). Cette situation peut résulter et/ou s’apparenter à un état de famine.

Comme pour l’obésité, vous devez prendre rapidement rendez-vous avec un professionnel de la santé pour définir ensemble un traitement et un suivi de votre régime alimentaire.

Généralement, ce sont les personnes âgées ou malades qui peuvent être atteintes de dénutrition. La dénutrition endogène est liée à des pathologies telles que le cancer tandis que la dénutrition exogène est à mettre en relation avec la diminution des apports nutritionnels quotidiens.

Les tendances actuelles au jeûne ou aux régimes drastiques qui résultent en des privations massives pour l’organisme peuvent être à l’origine de certains états de maigreur voire de dénutrition.

Calcul IMC homme et IMC femme : utilise-t-on la même formule ?

Et la réponse est oui.

Le calcul de l’IMC pour une femme et pour un homme est exactement le même alors même que les réalités analysées sont bien différentes. Que ce soit pour la formule classique ou pour la nouvelle formule de calcul de l’IMC, les résultats à taille et à poids égal seront les mêmes que l’on soit un homme ou une femme. 

Pour autant, les réalités du poids chez la femme et chez l’homme sont bien différentes, ne serait-ce qu’au niveau hormonal. En effet, les femmes ont tendance à accumuler plus de masse graisseuse que les hommes : leur taux de graisse est donc souvent plus élevé.

Le rapport tour de taille sur taille : alternative à l’IMC 

Puisque le calcul de l’IMC homme et de l’IMC femme devrait être différent, nous vous proposons une alternative à l’IMC : le rapport tour de taille sur taille. Ce ratio est souvent plus fiable que l’IMC quant il s’agit d’évaluer vos risques de maladies cardiovasculaires et autres complications.

Comment faire pour mesurer votre tour de taille ?

Prenez un mètre ruban et faites le tour de votre taille, expirez et relevez l’indication en cm.

Calculer son rapport tour de taille sur taille

Rapport tour de taille sur taille = tour de taille / taille (en cm)

Ce rapport de tour de taille doit être inférieur à 0,5.

Dans le cas contraire, cela veut dire que vous avez un excès de graisse abdominale ce qui peut vous placer dans une situation risquée au niveau cardiovasculaire, mais vous rend aussi plus enclin(e) au diabète ou à l’hypertension artérielle.

N’hésitez donc pas à calculer votre IMC ET votre ratio tour de taille sur taille.

Les cas particuliers

Pour certains groupes de la populaire, l’IMC tel qu’il est traditionnellement calculé ne convient pas. On retrouve ainsi les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les athlètes de haut niveau.

Les enfants jusqu’à 19 ans : un IMC non-linéaire

Pour les enfants jusqu’à 19 ans, il existe des grilles de lecture de l’IMC en lien avec les courbes de croissance pour pouvoir interpréter de manière fiable de l’IMC.

Dès le plus jeune âge, les pédiatres et autres professionnels de la petite enfance calculent l’IMC de votre infant pour l’insérer dans leur courbe de croissance, et vous dire à vous, parents, si votre enfant ne mange pas assez ou s’il a un sacré coup de fourchette ! 

Le calcul de l’IMC pour les enfants est donc non-linéaire (contrairement à l’IMC pour les adultes) et se base sur les éléments suivants :

Pour calculer l’IMC de votre enfant, il existe le lien suivant : https://www.calculersonimc.fr/imc-enfant.html [LP2] 

Les personnes âgées de plus de 70 ans

Pour les personnes âgées, le calcul de l’IMC reste le même mais la grille d’interprétation appliquée est différente. 

On considère qu’une personne âgée (65-85 ans) est en dénutrition modérée à partir d’un IMC inférieur ou égal à 21 et qu’elle est en dénutrition sévère en-dessous d’un IMC de 18. Pour un adulte, un IMC de 21 est tout à fait normal est équivaut à un poids de forme.

Etant donné que l’équilibre masse graisseuse et masse maigre se stabilise autour des 70 ans, il a été prouvé scientifiquement que le taux de mortalité des personnes âgées est plus important pour un IMC de 22 que pour un IMC de 30. Cela veut donc dire qu’un IMC « normal » pour un adulte est plutôt inquiétant au niveau sanitaire chez une personne âgée.

Femmes enceintes ou allaitantes

Dans cet article détaillé du site officiel de la périnatalité, il est conseillé aux femmes enceintes de calculer leur IMC avant grossesse afin de pouvoir évaluer la prise de poids idéale pour elles pendant leur grossesse.

Les personnes avec une masse musculaire très importante

Comme nous avons pu le voir avec la démonstration se basant sur l’exemple de Lebron James, les athlètes de haut niveau ou les sportifs disposent souvent d’un poids plus élevé à taille égale qu’une personne lambda ou peu sportive puisque les muscles pèsent plus lourd que la graisse.

Si vous êtes dans ce cas-là, alors n’hésitez pas à vous référer à la nouvelle formule de calcul de l’IMC de Trefethen.

Vous ne rentrez pas dans les « moyennes » de taille : très grand(e) ou très petit(e)

Ici aussi, nous ne vous recommandons pas de vous servir de l’Indice de Quételet mais bien de la nouvelle formule de Trefethen qui permettra de mieux pondérer votre poids et votre taille et de vous fournir un IMC plus fiable.

Prendre rendez-vous avec votre médecin

Après avoir lu cet article vous avez des inquiétudes par rapport à votre IMC ou à vos habitudes alimentaires ? Pourquoi ne pas prendre un rendez-vous médical avec un médecin spécialisé, afin qu'il puisse vous aider ?


Calculette.net vous propose aussi toute une série de calculateurs liés au domaine de la santé :


En complément de lecture sur le calcul de son indice de masse corporel (IMC) nous vous proposont les articles suivant: